Présentation

Le LSABM est un laboratoire d’enseignement et de recherche.

Sa thématique principale de recherche est la conception et l’étude de nouvelles stratégies analytiques et bioanalytiques pour répondre à une demande sociétale importante de la part de nombreux domaines sociaux-économiques (industrie, santé publique, sécurité alimentaire, environnement, sécurité des personnes, fraudes, dopage…). Ces demandes ont de nombreux aspects communs, à savoir un besoin d’analyses rapides, à faible coût, faciles à utiliser sur le terrain et à partir d’échantillons de très petite taille ou très complexes, avec très souvent des composés à rechercher à l’état de traces.

Pour répondre à cela, les thématiques actuelles concernent en partie les sciences séparatives avec la mise en œuvre de systèmes multidimensionnels pour l’analyse d’échantillons complexes et la conception de nouvelles phases très sélectives pour l’analyse de traces (immobilisation d’anticorps et d’aptamères, synthèse de polymères à empreintes moléculaires). Pour augmenter la vitesse des séparations et diminuer la taille des échantillons, la miniaturisation des systèmes analytiques intégrés fait partie des axes de recherche prioritaires, que les fluides soient gérés par un flux électroosmotique ou hydrodynamique. Une originalité des travaux est la synthèse de phases sélectives in situ dans les microcanaux. La chimie bioanalytique est également un axe fort en intégrant les concepts issus des bioessais dans les stratégies analytiques pour apporter rapidité et sélectivité et concevoir ainsi des tests de terrain miniaturisés ou des systèmes intégrés de diagnostic rapide (recherche de biomarqueurs d’exposition, de protéines cibles, de toxines, d’allergènes…).

Le laboratoire a également des objectifs de recherche plus spécifiques dans le domaine de la chimie pour l’environnement avec l’étude du devenir et la migration des pesticides de dernière génération, le devenir environnemental des substances bioactives (résidus de médicaments, toxines, perturbateurs hormonaux) et l’études des toxines produites par les microalgues. Des méthodologies de surveillance dans un contexte sécurité/défense sont également développées en relation avec le programme NRBC.

Haut de page


Informations Pratiques

Directrice : Pr. Valérie Pichon
email : valerie.pichon (arobase) espci.fr
Gestionnaire de l’UMR CBI : Isabelle Borsenberger +33 (0)1 40 79 46 35
Assistante de gestion : Hélène Dodier +33 (0)1 40 79 46 35